Formation professionnelle en Allemagne pour les citoyens européens

Les citoyens européens profitent dû à la liberté de circulation en Europe non seulement du droit de travailler en Allemagne, mais aussi du droit d'y effectuer une formation professionnelle.

En Allemagne, il y a la formation professionnelle duale. Lors de l'apprentissage, on n'apprend non seulement à l'école, mais on applique ce qui a été appris dans l'entreprise de formation. On y apprend le savoir nécessaire pour l'avenir professionnel. Pendant la formation professionnelle l'entreprise verse un salaire à l'apprenti. La formation dans l'entreprise se joue à 3 à 4 jours par semaine. À l'école professionnelle on a cours pendant 8 à 12 heures par semaine. Les cours correspondent à la profession choisie, contenant d'un côté des contenus théoriques de cette profession et d'un autre côté des contenus de culture générale.

La formation professionnelle duale dure entre 2 et 3 ½ ans, selon la profession. Après la première et la deuxième année de formation, un examen intermédiaire doit être passé. Y suivent la troisième année de formation et l'examen final. Dans quelques professions l'examen final a lieu après la deuxième ( et ainsi dernière) année de formation professionnelle.

On peut commencer une formation professionnelle duale avec n'importe quel diplôme de fin de scolarité. Il n'est pas nécessaire d'avoir fait des études universitaires. Souvent, après la formation professionnelle, les apprentis sont embauchés par l'entreprise qui les a formés.

L'apprentissage est un cas particulier du contrat de travail ; ainsi, les règles qui jouent pour travailler en Allemagne s'appliquent aussi à la formation professionnelle.

Programme spécifique UE contre le chômage des jeunes

Vu que dans beaucoup de pays européens il y a un taux de chômage des jeunes important à l'heure actuelle et qu'en Allemagne beaucoup de places d'apprenti ne sont pas occupées, le gouvernement fédéral a initié en coopération avec l'agence fédérale pour l'emploi un programme spécial nommé « MobiPro-EU » (promotion de la mobilité professionnelle de jeunes intéressés à une formation professionnelle et du jeune personnel qualifié au chômage en Europe). Sont proposés aux jeunes Européens des services ayant pour but de les soutenir pour le commencement d'une formation professionnelle en Allemagne.

Arrière-plan : En France, 26 pour cent des jeunes sont au chômage, en Italie et au Portugal il en est de 35 pour cent. En Grèce et en Espagne, le taux de chômage des jeunes s'élève à 50 pour cent. Cependant, en Allemagne, seuls 8 pour cent des moins de 25 ans n'ont pas de place d'apprenti ou de travail.

Le programme spécial est censé promouvoir la mobilité professionnelle des jeunes à l'intérieur de l'UE. Un poids spécial y est accordé aux cours de soutien linguistique dans le pays d'origine et en Allemagne. À côté de ça il y a des avances sur indemnités de déplacement et un soutien financier de subsistance lors du stage et de la formation professionnelle.

La subvention s'adresse à de jeunes citoyens de l'UE âgés d'entre 18 et 35 ans.

Le programme de subvention est ouvert au jeune personnel qualifié ayant déjà fini une formation professionnelle et voulant travaillé dans une profession déficitaire en Allemagne.

Exceptionnellement, par exemple dans les professions de santé, les demandeurs d'emploi peuvent être soutenus jusqu'à l'âge de 40 ans.

Tous ceux provenant de l'étranger européen, qui sont déjà qualifiés dans une profession déficitaire peuvent participer à la procédure reconnaissance de la qualification professionnelle. Pour savoir quelles professions comptent comme professions déficitaires, une analyse de manque« Engpassanalyse » de l'agence fédérale pour le travail est à votre service. Cette analyse est régulièrement actualisée et elle tient compte des différences régionales.

Jusqu'en 2016, sont à la disposition du programme spécial 139 millions d'euros.

Cours de langue et avances sur indemnités de déplacement

Le programme spécifique est censé aider à de jeunes européens à surmonter des barrières linguistiques qui pourraient empêcher une formation professionnelle ou un travail en Allemagne. Si quelqu'un se prépare à son activité professionnelle en Allemagne à l'aide d'un cours de langue dans son pays originaire, ce cours lui est payé. Tous ceux qui doivent améliorer leur allemand après avoir commencé une formation ou une activité professionnelles reçoivent des aides financières. Afin de pouvoir commencer la formation professionnelle subventionnée en Allemagne, les intéressés sont obligés de d'abord effectuer un stage dans l'entreprise de formation. Ainsi, on essaie de prévenir qu'une formation professionnelle soit arrêtée parce qu'elle ne correspond pas aux attentes personnelles. En plus, les adolescents qui ne connaissent pas le système de formation professionnelle duale dans leur pays originaire peuvent se faire une idée du quotidien professionnel en Allemagne grâce à ce stage.

Pour les stages et les entretiens d’embauche sont attribués des indemnités de voyages forfaitaires. Les jeunes adultes perçoivent de plus des aides si jamais le salaire ne suffit pas à garantir la subsistance. Si nécessaire, des aides financières à l’apprentissage sont garanties.

Agence fédérale pour l’emploi

La section centrale responsable de l’étranger et de médiation des branches (Zentrale Auslands- und Fachvermittlung, ZAV) de l’Agence fédérale pour l’emploi (Bundesagentur für Arbeit) est chargée du programme spécial. Elle examine les demandes, autorise les prestations en espèce et verse ces dernières. Le programme d’aide se nomme «The Job Of My Life».

La section centrale de médiation des étrangers et des branches connaît les postes d’apprentissages disponibles en Allemagne. Elle recherche pour ces emplois libres des personnes intéressées à l’étranger.

Le programme d’aide comprend des cours de langue, des conseils, un accompagnement personnalisé, un stage dans une entreprise ainsi que du soutien financier.

Le programme «The Job Of My Life» est accessible à diplôme.

Une fois le programme d’aide terminé, le candidat n’est pas obligé de rester en Allemagne et d’y travailler. Il peut, s’il le désire, rentrer dans son pays ou partir dans un pays de son choix pour continuer sa carrière.

Prestations

Résumé des prestations du programme d’aide :
-un cours d’allemand préparatoire dans le pays d’origine
-une aide financière au voyage et au déménagement
-un cours de langue en Allemagne pour la préparation au stage
-un complément financier au salaire d’apprenti
-accompagnement personnalisé à l’école, à l’entreprise et dans la vie quotidienne

Conditions préalables

Quelles sont les conditions qu’un jeune européen doit remplir pour faire parti du programme d’aide ?

Tout d’abord, il faut avoir accompli les années d’école obligatoires et avoir des bonnes notes. Il n’est pas exigé de diplôme particulier. On doit être prêt à prendre des responsabilités, à s’engager, à travailler en groupe, à être fiable, résistant au stress, prêt à travailler et souriant.

Bien entendu, il faut être curieux et courageux pour vivre un certain temps dans un autre pays.

Les conditions de «The Job Of My Life»/Mobi-ProEU en résumé :
-l’âge minimal est de 18 ans, l’âge maximal est de 35 ans (40 ans pour certaines exceptions)
-la nationalité doit être celle de l’UE, d’un pays de l’EEE ou de la Suisse et détient ainsi le droit à la libre circulation des travailleurs en UE
-ne pas avoir terminé d’apprentissage
-avoir accompli la scolarité obligatoire
-être prêt à apprendre l’allemand

Candidature

Les informations quant au choix des candidats sont données par les conseillers EURES dans le pays d’origine ou alors par la centrale de médiation des étrangers et des branches (ZAV) de l’agence fédérale pour le travail en Allemagne (BA).

EURES est l’acronyme de «European Employment Services», service d’emploi européen. Il s’agit du réseau européen des administrations publiques des emplois.

Les partenaires EURES aident la ZAV pour la recherche de candidats et pour la sélection pour les entretiens d’embauche.

Ensuite une candidature doit être établie et déposée auprès de l’entreprise où l’apprentissage aura lieu. Cette candidature contient une lettre de motivation, un curriculum vitae, des diplômes et une photographie. L’entreprise doit être convaincue.

Si la candidature est couronnée de succès, le candidat est invité à un entretien d’embauche, auquel il est important de bien se préparer, par exemple en s’informant sur l’entreprise, et en réfléchissant à des réponses à des questions sur les intérêts et les capacités personnelles.

Si la réponse est positive, l’apprentissage peut commencer.

Déroulement temporel de l’apprentissage en Allemagne

Cours de langue

Tout débute avec un cours d’allemand préparatoire dans le pays d’origine, afin d’apprendre à connaître la langue avant l’arrivée en Allemagne. Après le déménagement en Allemagne, on participe à un cours de langue à plein temps, en préparation du stage. Cette période servira de temps d’adaptation en Allemagne.

Stage en Allemagne

Ensuite se déroule un stage de deux mois dans une entreprise afin de faire connaissance avec l’emploi avisé.

Signature d’un contrat d’apprentissage

Si le stage se passe comme on se l’imaginait, il est possible de s’engager dans un contrat d’apprentissage que l’on se voit proposé.

Début de l’apprentissage

L’apprentissage, qui durera trois mois, débute soit au 1er août soit au 1er septembre 2013. Parallèlement les connaissances linguistiques sont approfondies. Un interlocuteur se tient à disposition pour aider en cas de difficultés scolaire, professionnelles ou privées.

Fin de l’apprentissage

L’apprentissage se termine avec un examen de fin d’apprentissage, le 31 août 2016. Cet examen est important car ce n’est qu’en l’obtenant qu’il est autorisé de suivre la profession apprise.