Recherche d'emploi en Allemagne

Est-il autorisé à des citoyens de l'UE d'entrer en Allemagne et d'y séjourner pour la recherche d'un emploi ?

Les citoyens de l'UE sont autorisés à séjourner en Allemagne pour la recherche d'un emploi. C'est écrit dans le §2 §§1 N°1, 2 de la loi de libre circulation des personnes en UE (FreizügG/EU). Pour l'entrée sur le territoire allemand, les citoyens de l'UE n'ont besoin que d'une pièce d'identité va-lable.

La durée du séjour pour la recherche d'un emploi est limitée à 3 mois. Au delà, le citoyen de l'UE ne peut demeurer en Allemagne uniquement s'il peut prouver qu'il recherche sérieusement et avec des chances de succès un travail. Après l'écoulement des trois mois, le service des étrangers peut demander au citoyen de l'UE de prouver sa situation de recherche d'emploi, afin que la libre circu-lation soit applicable.

Comment les demandeur d'emploi peut-il s'informer sur des emplois vacants en Allemagne ?

De nos jours, Internet est une source d'information privilégiée pour trouver des emplois en Alle-magne. De plus, il est possible de s'adresser au service de transmission de l'Agence fédérale pour le travail.

Une bonne possibilité est notre réseau « EU to Germany». Vous mettez votre profil de candidature sur notre base de données. Une dizaine de milliers d'employeurs y ont accès.

Allocations chômage

Les citoyens de l'UE entrés en Allemagne pour rechercher du travail, ont-ils un droit aux allocations chômage selon le Code de la sécurité sociale III (SGB III) ?

Normalement les étrangers de l'UE venus en Allemagne pour la recherche d'emploi n'ont pas le droit à une allocation de chômage. Pour de citoyens de l'UE, le dernier emploi doit avoir été en Al-lemagne et il faut remplir les conditions générales pour toucher l'allocation au chômage. Dans le cas de personnes qui n'ont pas travaillé en Allemagne auparavant, ces conditions ne sont pas remplies.

Peut-être que les citoyens de l'UE ont la possibilité de demander une allocation chômage pour les trois à six mois qu'ils passent passent en Allemagne pour la recherche d'emploi dans leur pays d'origine.

Cela suppose que ces personnes sont déclarées sans emploi auprès de l'administration de travail de leur pays d'origine et qu'ils aient fait une demande d'allocation chômage.

Prestations sociales

Les citoyens de l'UE entrés en Allemagne pour rechercher du travail, ont-ils un droit aux prestations de l'Assurance de base pour les personnes à la recherche d'emploi ou à l'allocation minimum (ALG II / Hartz IV) ?

Principe

D'après le §7 §§1 alinéa 2 N°1 SGB II les chercheurs d'emploi citoyens de l'UE, tout comme les autres étrangers durant les trois premiers mois du séjour en Allemagne, n'ont pas le droit aux presta-tions stipulées par le Code de la Sécurité sociale SGB II. Ils ne reçoivent pas de prestations sociales de l'Etat.

Après les trois premiers mois, les citoyens de l'UE étrangers à l'Allemagne ne perçoivent pas de prestations sociales pour les chercheurs d'emploi (ALG II/ Hartz IV) s'ils séjournent en Allemagne pour la recherche d'emploi, selon le §7 §§2 alinéa 2 N° 2 SGB II.

Selon le §23 §§3 du Code de la sécurité sociale XII (SGB XII), les étrangers n'ont pas le droit à des prestations sociales si leur droit de séjour n'est attribué que pour la recherche d'emploi.

Exceptions

Toutefois, les citoyens de l'UE qui recherchent du travail en Allemagne ont le droit à des prestations sociales de l'Etat s'ils ont été actifs en Allemagne auparavant ou s'ils sont ressortissants d'un pays membre de l'UE qui a signé la Convention européenne d'assistance sociale et médicale (CESM) du 11 décembre 1953. Pour les pays qui ont rejoint l'UE en 2004, ce n'est le cas que pour les citoyens de l'Estonie et de Malte.

Reconnaissance de qualifications professionnelles

Comment les qualifications obtenues dans d'autres pays membres de l'UE sont-elles reconnues ?

Si un citoyen de l'UE veut suivre une activité qui est réglementée par l'Etat en Allemagne, il faut tout d'abord qu'il suive une procédure de reconnaissance des qualifications professionnelles.

Dans le cas d'un emploi non réglementé par l'Etat, cette procédure n'est pas requise.

Des diplômés universitaires et d'écoles supérieures ont la possibilité de se faire livrer une par le Service central pour l'enseignement étranger (Zentralstelle für ausländisches Bildungswesen) une évaluation des diplômes. Ils peuvent ainsi améliorer leur chances sur le marché du travail allemand.

Les employeurs ont-il le droit de faire des connaissance de la langue allemande une condition d'accès à un emploi ?

Les employeurs ont le droit de demander des connaissances de la langue allemande pour l'exercice d'un emploi et en faire la condition pour l'accès à ce dernier. Les connaissances de la langues doi-vent être adaptés au besoin de la lange de l'emploi proposé.

En aucun cas la connaissance de la langue ne peut être un prétexte pour discriminer et/ou exclure un citoyen de l'UE. Evidement, il y a des emplois pour lesquelles une très bonne connaissance de la langue allemande est indispensable. Cependant, il n'est intolérable que l'on demande à un candidat d'être locuteur natif.